Convictions Immobilières Europe : 4ème trimestre 2022

L’année 2022 aura dû faire face à un ralentissement mondial généralisé plus prononcé que prévu en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, d’une poussée de l’inflation, d’un resserrement des conditions financières et de la persistance de la pandémie de COVID-19 en Chine.

Si les nuages se sont amoncelés sur les perspectives économiques des premiers mois de l’année 2023, des éclaircies devraient avoir lieu dès le second semestre et une reprise se dessine pour 2024. Les prévisions de croissance mondiale ressortent actuellement à 2,7% pour 2023 et 3,2% pour 2024.

Concernant la zone euro, la crise de l’énergie continuera de dominer les perspectives macroéconomiques. Après une période de turbulences attendue en début d’année, une reprise progressive devrait peu à peu se dessiner une fois l’urgence énergétique atténuée (croissance économique de +0,0% en 2023). Une inflation sous contrôle sera alors envisageable à condition que les approvisionnements en gaz avant l’hiver prochain soient assurés. Un rebond est attendu pour 2024 (+1,8%). Par pays, le PIB de l’Espagne est attendu en hausse de +1,1% en 2023 et de +2,0% en 2024, suivi par les Pays-Bas (+ 0,5% et +1,5%), la France (+0,1% et +1,6%), l’Italie (-0,1% et +1,0%), la Belgique (-0,3% et +1,8%) et l’Allemagne (-0,7% et +2,2%).

La crise du coût de la vie que les pays européens traversent actuellement est d’abord la conséquence directe des effets de la guerre en Ukraine sur l’énergie et l’alimentation. Les pénuries de matériaux, d’équipements et de main-d’oeuvre sont autant de facteurs qui poussent les prix à la hausse. Fin octobre 2022, la BCE a agi pour la troisième fois cette année en relevant une nouvelle fois ses taux directeurs de 75 pb afin de limiter la forte hausse de l’inflation (+10,0% en septembre sur 12 mois glissants). Les prévisions actuelles font ressortir une inflation élevée en 2022 (+8,1%) et l’objectif d’une augmentation des prix à la consommation à 2% n’est envisageable que sur le moyen ou long terme.

Le pic d’inflation qu’a connu la zone euro en 2022 est la conséquence directe de la guerre en Ukraine et du redémarrage des économies en lien avec la fin de la pandémie de Covid-19. Si une note d’optimisme avec une inflation sous contrôle est envisageable, la prudence reste de rigueur. Fin décembre 2022, la BCE a de nouveau relevé ses taux directeurs de 50 pb afin de limiter la forte hausse de l’inflation (+8,4% sur un an). Les prévisions actuelles font ressortir une inflation toujours élevée en 2023 (+4,9%) mais en baisse comparativement à 2022. Par conséquent, l’objectif affiché d’un indice des prix à la consommation proche des 2% devrait de nouveau conduire la BCE à intervenir sur ses taux directeurs, mais de façon plus modérée qu’en 2022, dès les premiers mois de l’année 2023.

La remontée des taux à 10 ans en 2022 a conduit à un renchérissement du coût de l’argent via les taux d’emprunt.En renchérissant le coût du crédit pour les ménages et les entreprises cela a conduit à une diminution de la demande de prêts et a eu pour conséquence de freiner l’activité économique et de commencer à limiter la spirale inflationniste en fin d’année 2022.

Sur l’ensemble de l’année 2022, plus de 270 milliards d’euros ont été investis sur le marché européen des biens immobiliers1, un volume en baisse de 23% par rapport à 2021. Après un très bon démarrage, le second semestre a marqué le pas.

1Le marché des biens immobiliers désigne les bureaux, le commerce, la logistique, l’immobilier de services et le résidentiel destiné aux institutionnels.

Lire l'étude complète

Convictions immobilières Europe Novembre 2022

L'équipe Recherche

Directeur Recherche
Henry-Aurélien Natter Directeur Recherche

Vous aimerez aussi

Convictions Immobilières : 1er trimestre 2024
  • Point marché

Convictions Immobilières : 1er trimestre 2024

27/05/2024 Par Henry-Aurélien NATTER

Pour l’heure, les professionnels de l’immobilier européen ont été attentistes et guettent le moment de bascule qui pourrait intervenir lors de l’annonce de la première inflexion de la BCE.

Lire la suite
Convictions Immobilières Europe : 4ème trimestre 2023
  • Point marché

Convictions Immobilières Europe : 4ème trimestre 2023

20/02/2024 Par Henry-Aurélien Natter

Après une année 2023 poussive, 2024 sera l’année de nombreux enjeux : à la fois démocratiques, géopolitiques, économiques et financiers.

Lire l'étude
Convictions Immobilières Europe : 3ème trimestre 2023
  • Point marché

Convictions Immobilières Europe : 3ème trimestre 2023

16/11/2023 Par Henry-Aurélien Natter

Une nouvelle phase se profile en raison de la volonté affichée de la BCE de laisser ses taux inchangés permettant ainsi une meilleure visibilité pour les investisseurs.

Lire l'étude